BOG_10

D'UN  DUPRÉ  À  L'AUTRE


Dupré, Augustin. - 1748-1833. Quatorzième et dernier graveur général des monnaies de France de l’Ancien Régime. 

Élève du sculpteur David d’Angers, il remporte le prix du concours du Louis conventionnel. 

Ce qui l’amène à revoir la présentation de toutes les monnaies de la République, puisant son inspiration dans la symbolique de l’An­tiquité, avec ses tables de la Loi, son génie de la Liberté, son Hercule et ses faisceaux de licteurs. 

Son différent est un coq. 

-----


Voilà ce qui peut être dit de l'un des graveurs qui ont le plus marqué l'histoire de la numismatique française, et qui, de ce fait, figure parmi les plus connus.


On lui doit d'abord la gravure, dès la fin de l'année 1792, après concours, d'un nouvel revers pour les pièces de monnaie émises à la gloire de Louis XVI, nouveau roi constitutionnel ; revers devenu avers quand, après la mort sur l'échafaud du monarque, il est désormais fait mention de la valeur faciale de six livres. 

L'empreinte gravée par Augustin Dupré présente le génie de la France, entouré d'un coq et d'un bonnet phrygien, dressé devant une stèle sur laquelle il grave le mot Constitution. Au bas de la stèle figure la signature du graveur. L'écu ainsi produit a un diamètre de 38,5 mm, un poids de 29,23 g et un taux d'argent fin de 917‰.


En l'an IV de la République (soit en 1796), est émise la première pièce de 5 francs du Directoire (qui remplace l'écu royal de 6 livres) portant en son avers l'effigie d'Hercule. Dieu de la force et du courage, Hercule – à demi dénudé et barbu – est entouré de la Liberté à sa droite et de l'Égalité à sa gauche ; ceci sous la mention « Union et Force ». Le module de la pièce étant de 35 mm en diamètre, de 25 g en poids et de 900‰ en teneur d'argent fin.


L'oeuvre d'Augustin  survivra à celui-ci, puisque le génie de la France et le dieu Hercule figureront plus tard à l'avènement de la Seconde puis de la Troisième Républiques, ainsi que sous la Cinquième République à l'occasion de diverses commémorations. À remarquer cette pièce de 41 mm de diamètre, pour un poids de 30 g, émise en 1974 puis en 1979, avec une valeur faciale de 50 francs ; ainsi que cette pièce de 5 francs, en cupro-nickel (29 mm, 10 g), frappée en 1996, toujours à la gloire du dieu Hercule, de l'union et de la force.


  ----------

Le Napoléon© SEGNAT 2020